1. Qu'est-ce qu'un témoin lucide ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1. Qu'est-ce qu'un témoin lucide ?

Message par Laurent le Lun 7 Mar - 20:49

La définition "officielle" de témoin lucide donnée par Alice Miller

Le témoin lucide peut jouer dans la vie de l'adulte un rôle analogue à celui du témoin secourable auprès de l'enfant. J'entends par là une personne qui connaît les répercussions du manque de soins et de la maltraitance dans les premières années. De ce fait, elle pourra prêter assistance à ces êtres blessés, leur témoigner de l'empathie et les aider à mieux comprendre les sentiments – incompréhensibles pour les intéressés – de peur et d'impuissance issus de leur histoire. Et leur permettre ainsi de percevoir plus librement les options dont, aujourd'hui adultes, ils peuvent disposer.
Parmi les témoins lucides, on compte un certain nombre de thérapeutes, mais aussi des enseignants, des avocats et des auteurs instruits de ces problèmes. Personnellement, je me considère comme un auteur qui se donne pour but – entre autres objectifs – de communiquer à ses lecteurs des informations encore frappées de tabou. Je voudrais également permettre aux professionnels exerçant dans divers domaines de mieux comprendre leur propre vie et de devenir ainsi des témoins lucides pour leurs clients, leurs patients, leurs enfants et – ce n'est pas le moins important – pour eux-mêmes.


Alice Miller - Notre corps de ment jamais

Quelques citations mettant en lumière l'importance du témoin lucide

Des analystes tels que par exemple Ferenczi, Bowlby, Kohut et d'autres encore, qui se sont orientés dans cette direction, sont restés confinés aux marges de la psychanalyse parce que leurs travaux venaient contredire clairement la théorie des pulsions. Pourtant, aucun d'entre eux n'a, à ma connaissance, démissionné de l'API (Association psychanalytique internationale). Pourquoi ? parce que tous avaient probablement l'espoir, comme beaucoup d'autres aujourd'hui encore, que la psychanalyse ne serait pas un système dogmatique, mais un système ouvert, capable d'intégrer les résultats des travaux nouveaux. Je ne veux pas fermer cette possibilité pour l'avenir, mais je pense que le préalable à sa réalisation serait de se donner la liberté de percevoir la réalité des blessures psychiques, de la maltraitance des nouveau-nés, et de reconnaître que les parents minimisent les souffrances enfantines pour tenir leur refoulement intact.

Cela ne sera possible que lorsque le travail sur les émotions sera admis dans la pratique psychanalytique, lorsque leur puissance cessera de faire peur et pourra être mise au service de la découverte, ce qui n'implique en rien la nécessité de procéder de la même façon qu'en thérapie primale. Alors le survivant peut arriver à affronter ses blessures premières et trouver le chemin de ses origines, de son Soi véritable, grâce à l'aide du témoin lucide et aux messages de son corps. Autant que je sache, cela ne s'est encore jamais produit dans le cadre d'une psychanalyse.


Alice Miller - L'essentiel d'Alice Miller (postface à la seconde édition)

Laurent
Admin

Messages : 4
Date d'inscription : 07/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://temoins-lucides.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum